Artisans, TPE & PME

La ville doit être attentive aux artisans et aux petites entreprises qu’ils soient parisiens ou francilliens.

Ils constituent des éléments essentiels du tissu économique.

  • Small Business Act municipal pour favoriser l’accès des PME à la commande publique
  • Création d’un centre de formation des apprentis pour orienter les jeunes des quartiers vers un emploi d’avenir
  • Faciliter le stationnement des véhicules des artisans & professionnels de santé d’Ile-de-France dans Paris

Pour un Small Business Act parisien 

80 % des nouveaux emplois sont créés par les TPE/PME. Elles sont le vivier où les embauches se font. Pourtant, souvent rebutées par la difficulté de l’exercice, elles ont un accès plus difficile à la commande publique.

Paris doit aider les TPE/PME à travailler avec ses services achats et décrocher des contrats en mettant en place un Small Business Act municipal consistant à :

  • Installer un guichet d’accueil des TPE/PME chargé : 
    • de les aider à comprendre les enjeux et procédures de la commande publique  
    • de les accompagner dans la rédaction des réponses aux appels d’offres
  • Généraliser le paiement d’acomptes à la signature pour les marchés à procédure adaptée,  
  • Améliorer les délais de paiement  

 

Paris doit veiller à ce que les ressources de la commande publique ne soient pas captées par les plus gros acteurs économiques. La dynamisation du tissu de TPE/PME français est à ce prix. 

 

Pour un centre de formation des apprentis aux métiers de l’innovation

Paris doit s’engager dans la formation des jeunes en difficultés. L’inadéquation des formations avec les besoins des entreprises est criante dans les métiers innovants.

Des filières comme le froid industriel, les automatismes, les énergies nouvelles éprouvent une pénurie de techniciens qualifiés.

De nombreux jeunes sortent du parcours scolaire sans formation, en particulier dans les Quartiers Prioritaires de la Ville.

Il y a un formidable enjeu social à mettre ces jeunes sur le chemin d’une formation offrant un avenir, tout en aidant les entreprises à recruter.

Paris doit aider sa jeunesse et créer un centre de formation des apprentis (CFA) aux métiers innovants. Les clés du succès résident dans la continuité du parcours de sélection et de formation entre les services sociaux, le CFA et l’entreprise d’accueil.

Pour cela, il est nécessaire d’impliquer étroitement les filières professionnelles dans :

  • La définition des métiers en tension,
  • La conception des programmes,
  • Le choix de l’équipement technique des salles de formation.

 

La récente réforme de l’apprentissage permet à la ville de prendre pied sur ce terrain. Son engagement montrerait qu’à Paris activité économique et justice sociale se concilient pour construire l’avenir.

 

Faciliter le stationnement des véhicules professionnels 

Faciliter le stationnement des véhicules professionnels dans Paris est essentiel si l’on veut éviter l’étouffement économique de la capitale.

Beaucoup d’artisans refusent de venir travailler à Paris ou réclament des suppléments pour couvrir leurs frais de stationnement.

Certains candidats proposent de réduire le nombre de voies sur le périphérique pour les personnes roulant seules. C’est irresponsable. Un artisan ou une infirmière en déplacement ne peut pas faire du covoiturage…

Il faut, au contraire :

  • Permettre aux artisans d’Ile-de-France de bénéficier des conditions de stationnement de la Carte Pro Mobile,
  • Permettre aux professionnels de santé d’Ile-de-France de bénéficier des conditions de stationnement de la Carte Pro Soins à domicile,
  • Permettre, pour les chantiers longs, aux artisans hors Ile-de-France de réclamer une autorisation de stationnement aux conditions de la Carte Pro Mobile pour la durée du chantier,
  • Etendre ces modalités aux parkings souterrains afin que les professionnels y stationnent aux mêmes conditions qu’en surface.

 

A l’heure du Grand Paris, refuser ces bénéfices aux professionnels d’Ile-de-France est incompréhensible. Le Grand Paris doit fonctionner dans l’ouverture et la bienveillance.

Contribuez !

Si vous deviez créer une entreprise en Ile-de-France, pensez-vous que vous installer à Paris...
  • Ajouter votre réponse